Association L'Epreuve Sportive

AU COEUR DE L' EVENEMENT SPORTIF DEPUIS 1999 ...
Des bénévoles proféssionnel

mobile 06 63 71 02 90

Mail epreuvesportives@yahoo.fr

                                                 Blog : http://aes01.over-blog.com/

 
 

Forum Mondial de l'eau à Marseille
du 12 au 17 Mars 2012

Le 6ème Forum Mondial de l’Eau se tiendra au Parc Chanot – Palais des Congrès et des Expositions de Marseille. Situé dans le 8ème arrondissement, dans le centre de Marseille, le Parc Chanot recouvre 170 000 mètres carré et est situé à quelques minutes du Vieux Port et à quelques minutes des plages.
Le Forum sera ouvert de 8h30 à 21h30.


Voir les videos sur cet événement
Forum de l'eau Marseille


Devenez Bénévoles

Comment devenir Volontaire ?

Dès aujourd’hui, envoyez votre candidature pour devenir Volontaire  :

-    par courrier, grâce au dépliant
(à renvoyer à: Comité International du Forum - 11, La Canebière - 13001 Marseille)
-    par mail à
volunteers@worldwaterforum6.or, en précisant votre nom, date de naissance, coordonnées, statut et motivations.

La pratique de l’anglais serait un atout supplémentaire.


Kit de solutions  du 6éme Forum Mondial de l'Eau




L'EAU, c'est la vie sur terre.....


La vie est apparue dans l’eau, et grâce à l’eau, il y a 3 milliards d’années. 

Disposer d’eau constitue une richesse incomparable. Mais aujourd’hui, les pays les plus favorisés la gaspillent et la polluent, alors que sa rareté dans d’autres pays constitue un enjeu majeur et une source de conflits...

A l’opposé des besoins croissants des hommes, la quantité d’eau « prisonnière » de notre atmosphère terrestre est toujours la même. C’est son cycle naturel qui donne vie à notre planète.

Le réservoir des océans contient 1 350 000 000 km3 d’eau salée dont une très faible partie s’évapore pour être emportée par les nuages au dessus des continents.

Lors des précipitations annuelles (condensation de la vapeur des nuages), ce sont 110 000 km3 d’eau qui tombent sur les terres sous forme de pluie ou de neige, mais dont 60 % vont s’évaporer.

Il ne reste donc au sol qu’environ 40 000 km3 par année, dont :
- 50% s’infiltrent dans le sol et les nappes ;
- 30% ruissellent et rejoignent rivières et lacs ;
- 20% forment de la neige ou de la glace.

 





le Bassin versant

Le Bassin versant est une zone géographique qui accueille toutes les eux de pluie et de ruissellement d'un territoire.

Chaque bassin est délimité par des frontiéres naturelles, la crête des montagnes.
Ces limites avec les collines et les versants façonnent les lignes de partage des eaux.
Chaque bassin versant est drainée par une riviére principale, qui prend sa source dans les reliefs ou la colline , c'est l' Amont. Cette riviére est alimentée par les précipitations et les autres affluents du même bassin versant. Cette riviére se termine par une embouchure, c'est l'Aval, zone où elle se jette dans la mer.

 
 
et +






 

L'Homme et l'Eau

L'homme a utilisé de tout temps les riviéres pour boire, manger, se  laver, se distraire et produire de l'énergie.

 

Les barrages

 

Au Canada, un castor habile peut fabriquer des barrages tels qu'ils peuvent noyer des centaines d'hectares au détriment des activités humaines. L'homme a beau être plus intelligent qu'un castor, il lui est arrivé de réaliser des ouvrages tout aussi dévastateur sur les plans écologique et économique.
 


 

Les barrages sont construits pour différentes raisons : irrigation et lutte contre la sécheresse, alimentation en eau des populations, régulation des crues, production d'énergie électrique et création de parcs récréatifs. Aujourd'hui, sur l'ensemble du globe, environ 40% des barrages servent à l'irrigation et 40% à la production d'électricité; un homme sur dix à travers le monde doit son électricité ou son pain à leur existence.


 

A travers le monde il existe près de 36000 barrages de plus de 15 mètres de haut et on continue à construire quelque 500 barrages par an. Selon une étude suédoise, en 1994, plus des deux-tiers des volumes d'eau charriés par les 139 grands bassins fluviaux de l'hémisphère Nord transitaient par des barrages, canaux ou dérivations.

 





 

La crise mondiale de l’eau

En ce début du XXIe siècle, la Terre et ses formes de vie diverses et abondantes — notamment ses 6 milliards d’êtres humains —, sont confrontées à une grave crise de l’eau. Tous les signes suggèrent
 
que cette crise s’intensifie et que la situation continuera d’empirer tant qu’aucune action corrective ne sera menée. Crise de gouvernance, elle résulte essentiellement de nos modes de gestion inadaptés. Mais la véritable tragédie est son effet sur la vie quotidienne des populations pauvres, terrassées par le fardeau des maladies liées à l’eau, qui vivent dans des environnements dégradés et souvent dangereux, qui luttent pour que leurs enfants reçoivent une éducation, pour gagner leur vie et assurer leur subsistance. La crise frappe également l’environnement naturel, meurtri par les montagnes de déchets que l’on y déverse chaque jour, par une exploitation abusive et néfaste, peu d’attention semblant être accordée aux conséquences de ces pratiques et aux générations futures. En réalité, ce sont des problèmes d’attitude et de comportement qui résident au coeur de la crise.
 

 
Résoudre la crise de l’eau sous ses multiples aspects est l’un des nombreux défis que devra relever l’humanité en ce début du troisième millénaire, et c’est donc dans ce contexte que le problème doit être posé. La crise de l’eau doit trouver sa place dans un scénario plus général de résolution des problèmes et des conflits.

 

Ici Vous pourrez lire un résumé du Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau   

L’eau pour les hommes, l’eau pour la vie

de l'Unesco  http://www.unesco.org


 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement